• Les enfants de la liberté

    On est tous l'étranger de quelqu'un. Jeannot, Tu leur diras de raconter notre histoire, dans leur monde libre. Que nous nous sommes battus pour eux. Tu leur apprendras que rien ne compte plus sur cette terre que cette putain de liberté capable de se soumette au plus offrant. Tu leur diras aussi que cette grande salope aime l'amour des hommes, et que toujours elle échappera à ceux qui veulent l'emprisonner, qu'elle ira toujours donner la victoire à celui qui la respecte sans jamais espérer, la garder sans son lit. Dis-leur Jeannot, dis-leu de raconter tout cela de ma part, avec leurs mots à eux, ceux de leur époque. les miens ne son faits que des accents de mon pays, du sang que j'ai dans la bouche et sur les mains.

    Les enfants de la liberté

    Wahou... Ce livre traînait depuis un moment dans ma PAL, Lévy j'aime bien de temps en temps disons, sauf que là ça n'a rien à voir avec ce que l'auteur écrit habituellement. J'ai vraiment été retournée par ce livre magnifique.

    Il s'agit, pour résumer, de l'histoire de jeunes (17 à 25 ans), étrangers pour la plupart, qu'on a congédié des écoles en raison de leur nationalité/religion mais qui n'ont pas été enrôlés dans l'armée non plus - car pas français. Cependant, ils sont attachés à la France pour diverses raisons (ils y sont nés, y ont vécus, y ont cherché l'asile quand ça n'allait pas dans leur pays etc...) et veulent aider à leur manière. Ils sont courageux au possible, ohlàlà, on dit que la guerre change la manière d'appréhender la vie, et effectivement, ils sont bien loin de se préoccuper de trouver la dernière chanson à la mode dans leur ipad ! J'ai aimé ce rappel régulier de l'auteur sur le fait que ce sont encore presque des ados dont on parle, et non des hommes de 40 ans ! Il faut un courage fou pour se sacrifier (parfois vraiment sans détour) pour d'autres sans rien en retour, et même plus en sachant qu'on va mourir - ou en mourant.

    Ces jeunes organisent une des premières résistances, mais de manière autonome - entendez par là qu'ils ne sont pas dans les maquis, qu'ils ne reçoivent pas d'armes ou autres du réseau de résistance française. Ils essaient notamment de saboter d'une part les engins de guerre des allemands, mais aussi tout ce qui a rapport à la déportation. Leur but est de minimiser le nombre de victimes des allemands, ce qui est admirable.

    J'ai été révoltée par la barbarie de certains (allemands ou français) qui profitaient de la situation pour faire preuve de sadisme, mais j'ai aussi été émue par tous ces gens qui essayaient d'aider à leur manière, d'une façon ou d'une autre, parfois en prenant de grands risques. bravo à eux !

    Pour moi le seul petit bémol, c'est que l'auteur nous présente souvent un personnage et nous dit ensuite comment il mourra - cela contribue à renforcer l'idée de menace qui pèse sur les personnages, l'atmosphère angoissante et oppressante de l'époque. C'est original et bien trouvé, seulement arrivée à la fin du livre, je ne me souvenais plus trop au final qui avait survécu ou pas, ce qu'il était arrivé à untel ou untel... Mais bon c'est un détail !

    Après avoir refermé le livre, j'ai cherché un peu à savoir si c'était ou non une histoire vraie - la dédicace de début me laissait à penser que oui, mais les sources à la fin me faisaient douter. Il s'agit effectivement d'une histoire vraie, celle du père de Marc Lévy. J'ai notamment lu que certaines personnes présentes dans l'histoire ont ensuite contacté l'auteur pour le remercier, 'j'ai trouvé cela très touchant !

    Et n'oublions jamais, ça ne s'est pas passé il y a très longtemps, alors souvenons-nous pour que jamais cela ne se reproduise... Je crois sincèrement que nous avons un devoir de mémoire envers tous ces gens qui ont contribué à résister pour la liberté d'une part mais aussi à réduire le nombre de victimes d'autre part, ce témoignage est magnifique et permet de faire vivre encore ses héros, merci M. Lévy ! 

    « Le théorème de cupidonBoys don't cry »

  • Commentaires

    1
    Mardi 4 Novembre 2014 à 19:03

    Je ne l'ai pas lu celui-ci mais je pense le faire, il doit être très touchant!

    2
    Mercredi 5 Novembre 2014 à 15:41

    C'est vrai que c'est un livre complètement différents des autres livres de l'auteur. J'avais également appris que Marc Levy s'est inspiré de la vie de son propre père pour l'écrire. D'ailleurs, celui-ci a également écrit un livre sur le sujet je crois... Une histoire à découvrir, ça c'est sûr !

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :