• Enola Game

    Une jeune femme et sa petite fille vivent enfermées dans leur maison. À l’origine de cette claustration, il y a Enola Game, une catastrophe dont on ne connaît pas la nature exacte : accident nucléaire ? Conflit mondial ? Guerre civile? Au fil des semaines, malgré sa peur et son chagrin, la mère puise dans sa mémoire et ses lectures mille raisons de célébrer la vie. Les mots de Mallarmé qu’elle recopie dans son journal intime trouvent une résonance particulière dans le vide de son huis-clos : «Ma faim qui d’aucun fruit ici ne se régale, trouve en leur docte manque une saveur égale.» Cependant, tandis que la mère louvoie entre sa douleur, ses souvenirs magnifiés et sa volonté farouche de donner un sens à la vie de son enfant, les quelques nouvelles du monde qui lui parviennent encore sont chaque jour un peu plus alarmantes. In fine, la question de ce roman pourrait être : que reste-t-il quand il ne reste rien?

    Enola Game

    C'est un livre très court, et si on a lu le résumé on a globalement lu toute l'histoire... C'est un roman bien écrit, intriguant au début mais après j'ai un peu décroché. Ca m'a vaguement intéressée de découvrir la vie de cette jeune femme, mais vous l'avez compris, ça ne m'a pas passionné ! 

    Par contre, cette histoire permet de se poser des questions : ce que l'on ferait à la place de cette jeune femme, ce qui est vraiment important dans la vie... Même si je n'ai pas été "subjuguée" par ce roman, il n'empêche qu'il m'a un peu perturbée et qu'en le refermant je n'ai pu m'empêcher d'y penser pendant un petit moment.

    Ce livre est original, avec une plume fluide, mais ce sera sans plus pour ma part !

    « Entre chiens et loupsSwap Au chaud sous la couette »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :