• Elle s'appelait Sarah

    Résumé

    Paris 2002. Julia Jarmond, journaliste américaine, est chargée de couvrir la commémoration du Vél d'Hiv. Découvrant avec horreur le calvaire de ces familles juives qui furent déportées à Auschwitz, elle s'attache en particulier au destin de Sarah et mène l'enquête jusqu'au bout, au péril de ce qu'elle a de plus cher.

    Paris 16 juillet 1942. A l'aube la police française fait irruption dans un appartement du Marais. Paniqué, le petit Michel se cache dans un placard. Pour le protéger, sa grande soeur l'enferme et emporte la clef, en lui promettant de revenir. Mais elle fait partie des quatre mille enfants raflés ce jour-là...

    Elle s'appelait Sarah

    Mon avis

    Un autre roman qui a inspiré un film, cependant cette fois j'ai lu le livre avant le film. Au début du livre deux histoires se passent en parallèle : celle d'une petite fille juive à l'époque de la rafle du Vel d'Hiv et celle d'une journaliste de la quarantaine à notre époque, pas très bien dans sa vie, qui effectue des recherches sur la Rafle.

    Evidemment, ces deux histoires vont se croiser à un moment, créant un suspens bien ficelé : l'histoire avance, ni trop vite ni trop lentement. Pourtant, il suffirait d'un rien pour que l'histoire traîne en longueur ou au contraire soit bâclée, mais l'auteur réussit avec brio à nous tenir en haleine.

    J'aime beaucoup les histoires sur cette époque, donc j'ai rapidement été conquise. Le devoir de mémoire est mis en avant, et il est vrai qu'il ne faut pas oublier cette période horrible de l'Histoire, qui ne s'est pas passée il y a si longtemps... Il y a toujours de la barbarie en ce monde, mais cette extermination a quand même été massive et plusieurs nations y ont contribué, ne l'oublions pas !

    A côté de cela, on se prend au jeu de la vie de l'héroïne, Julia, des soucis de son mariage, etc... J'ai bien aimé les parallèles France/Amérique. L'auteur a également deux nationalités et on sent qu'elle connaît son sujet.

    Le seul bémol, pour ma part, est que les deux fillettes d'une dizaine d'année, Sarah (la petite fille juive) et Zoë (fille de Julia) sont vraiment très matures, trop matures je trouve. Pour la première, on peut encore le comprendre avec les évènements...

    J'ai aussi trouvé dommage (attention spoiler) l'histoire de Sarah ne donnant plus de nouvelles à sa famille d'adoption...

    En bref, un roman que j'ai dévoré et que je recommande aux amateurs du genre ! Ce livre est tout simplement boulversant, j'ai eu les larmes aux yeux plusieurs fois...

    DownloadedFile

    « Le second souffle suivi du Diable gardien (Intouchables)Chroniques d'une prof qui en saigne »

  • Commentaires

    1
    Mardi 26 Février 2013 à 15:43

    Après avoir lu ton avis, je n'ai plus qu'une envie, le sortir de ma PAL

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    2
    Mercredi 27 Février 2013 à 21:38

    Qu'est-ce que j'ai aimé ce livre... Je dois faire une chronique depuis un moment, mais j'ai peur de ne pas trouver les mots pour expliquer à quel point j'ai adoré !! gros coup de coeur également

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :